Les Forums | Vos réactions

[ Poster une nouvelle discussion]   [ Tous les sujets]   [Tous les forums

Message d'origine de la discussion

"7 janvier 2015 - 7 janvier 2017"

Envoyé par ronde-de-jour le 07/01/2017 14:17
Il y a 2 ans, 9 collaborateurs de Charlie hebdo étaient tués par les frère Kouachi.
Ils poursuivront leur massacre en assassinant 2 autres personnes le 9 janvier.

Ces événements ont suscité un vaste mouvement sur notre territoire mais également à l'étranger.

Encensé, critiqué et/ou minimisé, il a donné lieu a une vaste récupération politique.
il n'en demeure pas moins un des plus important mouvement populaire spontané depuis la fin de la seconde guerre mondiale, c'est factuel.

Qu'en reste il, 2 ans après, selon vous ?
enveloppe Lui écrire en privé

Liste des réponses

Contenu des réponses

"Souvenir"

Envoyé par nolan34 le 07/01/2017 20:26
Il en restera un souvenir plus que marquant , contrairement à certains attentats oubliés pour la majorité des français .
Charlie représente la liberté d'expression qu'on a voulu faire taire .
On en parlera encore dans des années , les médias nous le rappelleront
enveloppe Lui écrire en privé

""""

Envoyé par charmeuse48 le 08/01/2017 08:35
tu as tout a fait raison

sauf que les humoristes disent que depuis les frères Kouachi ils sont plus censurés qu'avant. Alors je me pose des questions sur la liberté d'expression ne serait elle pas devenue plus restrictive
enveloppe Lui écrire en privé

"il en reste une amertume et une liberté entâchée"

Envoyé par minettecherie le 11/01/2017 18:40
à mon sens, car j'ai trop entendu de snobinards pousser le "ah mais moi je ne suis pas Charlie", pour faire les originaux à deux balles.

Personnellement, je trouve qu'on est dans un Etat devenu bien trop laxiste avec le non-respect des principes de notre République et bien trop permissif avec des comportements contraires à l'ordre public.

Et que le comble, c'est que notre Liberté en prenne un coup, car on n'ose plus rire de tout; or, c'est un des éléments de notre culture, de pouvoir se permettre de rire de tout.

Voilà, de l'amertume et un gros pied de nez à tous ces connards étriqués de l'hypophyse qui pensent qu'on va se passer de vivre et se soumettre au joug de la charia.

Big Up pour nos Héros Morts pour la France !

Minette, qui aimerait aussi qu'on ait le droit de refuser d'incinérer ou d'enterrer ces raclures de l'humanité de terroristes sur notre territoire. Qu'on les envoie donc en Charialand, puisqu'ils pissent sur la République.
enveloppe Lui écrire en privé

"Autocensure"

Envoyé par nolan34 le 12/01/2017 09:55
Tout le monde s'autocensure maintenant .
Même nous !
On est même obligé de changer certains mots , sinon on est considéré comme intolérant.
Je cite comme exemple , ici on ne peu pas où limite écrire : 'j'aime les grosses ' mais j'aime les rondes , sinon c'est vulgaire limite sans respect .
Comme les mots ' arabe ou noir ' ( désignant une personne ) sinon on est vu comme raciste , donc on emploie les mots beur ou black .
Donc dans la presse c'est pareil , les médias s'autocensure .
Déjà que pour les dessins du prophète Mahomet sont limite interdit de les dessiner par conscience journalistique de vouloir rester en vie . Il faut le voir comme ça maintenant
Donc ceux qui disent ne pas être Charlie , peut-être c'est par peur .

enveloppe Lui écrire en privé

"Pas tout à fait d'accord"

Envoyé par ronde-de-jour le 13/01/2017 09:31
Je ne suis pas d'accord avec toi.
Ecrire ou dire "j'aime les grosses" est, pour le moins, un manque de délicatesse et cela ne date pas de cet événement dramatique.

Personnellement, l'utilisation des mots "arabe" et "noir" ne me choque pas, tout dépend dans quel contexte ces mots sont utilisés.
Lorsqu'on est un homme ou une femme politique, médiatisé, on se doit de faire attentions aux mots utilisés, on est sensé avoir reçu l'instruction et l'éducation nécessaire pour en connaître l'impact sur le plus grand nombre.

Je ne crois pas non plus que ce soit par peur que les personnes disent "je ne suis pas Charlie".
Il faudrait définir ce que signifie "être Charlie".
De plus, il y a une proportion non négligeable de "pseudo intellectuels snobinards" (merci minette) qui veulent ainsi se démarquer

Admettre que "je suis Charlie" ne signifie pas autre chose que le fait d'être attaché aux valeurs qui définissent notre nation, qui va bien au delà de notre territoire, cela aurait pour conséquence un consensus social.
C'est à cela que nous avons assisté juste après l'attentat contre Charlie le 7 janvier 2015. Puis les détracteurs de tous bords : philosophes, hommes politique, les "intelligents" ... ont semés le doute dans les esprits.

Une autre formule me fait beaucoup "sourire", "je ne suis pas Charlie, je ne suis pas ceci, pas cela ... mais tout à la fois"
Une pirouette qui se voudrait "intelligente" qui se voudrait "humaniste et mondialiste".


Je suis et je reste Charlie, 2 ans après.
Ce qui ne m'empêche pas d'être bien d'autres "choses".
enveloppe Lui écrire en privé

"OK"

Envoyé par nolan34 le 13/01/2017 12:12
Je ne l'avais pas vu de cette façon , mais je vous donne raison
enveloppe Lui écrire en privé

" minettecherie a écrit :"

Envoyé par trombinno le 15/01/2017 21:43
à mon sens, car j'ai trop entendu de snobinards pousser le "ah mais moi je ne suis pas Charlie", pour faire les originaux à deux balles.


trombinno en mode admiratif de minette
enveloppe Lui écrire en privé

"Raison !"

Envoyé par ronde-de-jour le 28/01/2017 19:03
Vous avez raison, elle le vaut bien !

Mais euhhh, sur le sujet, quelque chose à ajouter ?
enveloppe Lui écrire en privé

""""

Envoyé par charmeuse48 le 14/01/2017 10:18
Il y a quelques décennies cela ne posait pas de problèmes d’être noirs, blancs ou autres. Chacun vivait selon ses coutumes et cela ne posait pas de problèmes. Les humoristes faisaient leur travail, surtout Charlie hebdo qui était à l’époque hara kiri qui ne se gênait pas avec leurs caricatures d’écrire ce qu’ils pensaient.

Tout ce petit monde respectait la France et sa laïcité. A l’école on nous enseignait l’instruction civique. On nous enseignait le respect. Les parents arrivaient de l’étranger s’intégraient bien et éduquaient leurs enfants selon les règles de notre pays tout en gardant à la maison leurs coutumes. Ce qui faisait que dans les quartiers il y avait une mixité. Puis cette mixité a disparu petit à petit et ces mêmes quartiers sont devenus des ghettos à drogue, à prostitution et la violence s’est installée ainsi que le chômage.

Ces enfants nés dans ces quartiers n’ont connu que la violence, l’agressivité et des personnes mal intentionnées se sont glissés dans cette faille puisque ces enfants là étaient mal dans leur peau, les parents avaient du mal à leur faire comprendre qu’ils avaient de la chance d’être en France, qu’ils pourraient avoir une autre vie meilleure que la leur.

Les politiques n’ont rien vu venir ou plutôt ont fermé les yeux pendant plus de 25ans laissant le champ libre à l’installation de pieuvres s’installaient confortablement et conditionnaient ses gosses en les faisant rêver d’un monde meilleur avec leur propagande. Et ce n’est que lorsque les politiques se sont aperçus des dégâts occasionnés qu’ils ont laissé faire qu’ils se sont réveillés mais trop tard. La gangrène s’est bien installée avec ses ramifications.

Alors des massacres comme Charlie Hebdo sont apparus puis d’autres et je ne pense pas que cela va s’arrêter malheureusement.

Je remarque que j’ai moins de liberté d’aller et venir. Je sors moins le soir, je regarde plus autour de moi. Si je vais au feu d’artifice je ne suis pas tranquille j’ai toujours un pincement au cœur. Lorsque je suis dans ma prépa dans les amphis de plus de 300 étudiants je visite les issues de secours et vérifie qu’elles ne sont pas obstruées. Les facultés et les grandes écoles ne sont pas prévues pour avoir des attentats car elles sont ouvertes de toute part. On a bien des cartes de passage mais elles ne servent à rien puisqu’elles peuvent être prêtées ou falsifiées. Peu d’agents de sécurité par manque d’argent ils ne sont pas armés donc proie facile pour les attentats.

Nous devons chaque fois ouvrir nos sacs mais à quoi çà sert à part rassurer les gens, les flics dans la rue quand je les regarde ils ont tous des fusils mais le temps qu’ils dégainent les terroristes qui sont des kamikazes ont largement le temps d’en tuer des dizaines surtout que les flics qu’ils doivent attendre l’autorisation de tuer.

Je dirai que nous ne sommes pas encore prêts à faire face à ces personnes là ils ont toujours un temps d’avance pourtant nous avons des personnes compétentes en France qui pourraient prévoir à l’avance pour déjouer ces attentats ou les prévoir mais il faut s’en donner les moyens. Tant que nous n’aurons pas régler le fond du problème cela continuera.

Alors voilà ce que je ressens de l’après Charlie, tout le monde se surveille. Je dirai que dans une simple mesure que les djihadistes ont réussi leur coup même si l’on se dit je continuerai à faire comme d’habitude nous sommes toujours en éveil lorsqu’on sort.

Il y a eu pour moi un avant Charlie et un après Charlie mais le après Charlie que l’on laisse à nos enfants n’est pas très réjouissant.

Je me souviens du temps de Khadafi qui avait dit si vous me tuez çà sera pire. Merci Bush pour les dégâts que vous avez occasionnés. Les djihadistes en ont fait leur terrain de prédilection.
?
enveloppe Lui écrire en privé

"coucou "

Envoyé par Jerom_Provence le 14/01/2017 18:40
les mecs de Charlie étaient menacés de mort, savaient qu'en poursuivant leurs caricatures et autres dessins blasphématoires leur vie était menacée..ILs ont décidés de continuer...
Pour moi, les événements dramatiques de Charlie m'interroge sur la formule " Peux t-on rire de tout"?
Démocratie , bien sûr tout le monde la souhaite, la liberté d'expression oui c'est une belle valeur ok...
Mais doit-on, peut-on se permettre de tout dire sous simple couvert de la sacro sainte liberté d'expression ?J'en sais rien ....
Si à cette question on répond oui sans ambages, alors pourquoi ne pas laisser se propager la parole raciste par exemple ? Ah c'es condamné par le code pénal ?Eh bien laissons la se répandre par le le biais des "humoristes"(Dieudonné ...) et comme c'est pour rire, eh bien pas de souci, ça passe tranquille .
enveloppe Lui écrire en privé

"mouvement populaire ..."

Envoyé par ronde-de-jour le 14/01/2017 19:57
Le mouvement populaire qui a suivi le massacre ne se limitait pas, à mon avis, à l'attachement de la liberté d'expression mais à un ensemble de valeurs.
Mais puisque vous en parle, parlons en...

Je ne vais pas faire un copié collé de la définition de la liberté d'expression et de ses limites.
Alors je colle simplement un lien qui me semble plutôt "un cadre" intéressant :
http://eduscol.education.fr/internet-responsable/ressources/legamedia/liberte-d-expression-et-ses-limites.html

Je ne m'attacherai qu'à une limite à cette liberté d'expression :
Limite 2 - Ne pas tenir certains propos interdits par la loi : l’incitation à la haine raciale, ethnique ou religieuse, l’apologie de crimes de guerre ou du terrorisme, les propos discriminatoires à raison d'orientations sexuelles ou d'un handicap, l’incitation à l'usage de produits stupéfiants, le négationnisme.

Je ne rentrerai pas dans le débat stérile de ce qui est tolérables par les uns et intolérables pour les autres, c'est factuel et "humain".

Je lis régulièrement que la liberté d'expression régresse de plus en plus.
Pourtant les plaintes contre cet hebdo se sont stabilisées depuis 1988 - années de tous les records - avec 10 procès intentés contre Charlie. Leur nombre se situe entre 0 et 3 par ans depuis.

Depuis 1992, il y a eu 48 procès "contre" Charlie.
Sur ces 48 procès, 36 ont donné raison à l’hebdo, 9 lui ont été défavorables.
Les 3 autres n'ont pas été jugés.
La dernière condamnation du journal date de 2006, là aussi pour la qualification d'injure, il avait publié un dessin représentant en nazi le ministre de la fonction publique, Renault Dutreuil.

Les verdicts ont donc été majoritairement favorable à Charlie mais pas totalement.
L'hebdomadaire n'est donc pas au dessus des lois.

Une nation est régit par des lois.

Vous constaterez que ma réponse n'est pas ambages car nul n'est au dessus des lois.
Et le plus important : personne ni aucun groupe de personnes, peu importe ce qu'il revendique et représente, ne peut faire "sa loi".
enveloppe Lui écrire en privé

"non"

Envoyé par Jerom_Provence le 14/01/2017 22:11
je ne dis pas que Charlie est légal ou illégal lorsqu'il fait des dessins satiriques, je dis qu'il a été suffisamment provocateur aux yeux de certains et que ses membres ont été menacés de mort pour enfin être exécutés.
Cela mérite quand même qu'on puisse y réfléchir non ?et si possible un peu plus en profondeur que de savoir si "je suis Charlie" ou pas ?
D'ailleurs pour reprendre vos propos, "je suis charli" demande à être défini , même si je pense comme vous que cette expression ramasse un lot de belles valeurs propres à la nation française...
enveloppe Lui écrire en privé

"et sinon"

Envoyé par Jerom_Provence le 14/01/2017 22:21
pour le mouvement populaire , oui je pense ( j'ose espérer) qu'il est né spontanément , et dans ce cas , c'est un bel élan du peuple français..
par contre la mascarade éhontée de tous ces politiques ( certains avec du sang sur les mains) défilant main dans la main était à gerber et quelque part a complètement anéanti la marche de la protestation populaire.
enveloppe Lui écrire en privé

"justification"

Envoyé par ronde-de-jour le 15/01/2017 10:07
Je ne suis pas certaine de vous comprendre.

Alors je vous pose cette question.
Les dessins "provocateurs" de Charlie, justifieraient, selon vous, l'assassinat de 9 personnes ?
enveloppe Lui écrire en privé

"évidemment que non .."

Envoyé par Jerom_Provence le 15/01/2017 12:22
les dessins de Charlie ne justifient en rien la tuerie abominable qui a eu lieu....
Comment pourrait on justifier un tel massacre ? si ce n'est pour certains fanatisés(enrolés)au nom d'un éventuel prophète barbare et sanguinaire ?
je dis juste que la liberté d'expression mérite réflexion...Pourquoi dit on qu'il y à deux sujets qui fâchent et qu'il vaut mieux éviter même entre amis autour d'un bon repas, à savoir la politique et la religion ?
après oui si on parle d'interdit , on va me dire réac etc....mais je suis pour le débat, les débats sur la place publique.

enveloppe Lui écrire en privé

"Justement"

Envoyé par ronde-de-jour le 15/01/2017 12:41
"je dis juste que la liberté d'expression mérite réflexion"

La liberté d'expression a ses limites, elle évolue avec le temps et les usages.
Les jugements défavorables à Charlie en sont la preuve.

Les lois se placent aux dessus des us et coutumes familiales, locales, les religions et croyances... convictions politiques...

D'accord pour les débats citoyens.
Si les débats citoyens permettent d'aboutir à consensus pour un changement de la loi, afin d'établir des limites plus restrictive de la liberté d'expression, alors faisons en sorte de faire changer la loi.
enveloppe Lui écrire en privé

"la nation française ?"

Envoyé par lilloutereveuse le 05/02/2017 16:14
Je suis Charlie ne se limite aucunement à la nation française et aux valeurs françaises. La liberté d'expression est une valeur internationale. De très nombreux pays ont été solidaire à la France lors des attentas à Charlie l'hebdo. Ce n'est pas un exemple de valeurs françaises mais des valeurs humaines et démocratiques. Je ne vais pas m'aventurer dans des analyses de ce que c'est que d'être charlie, mais n'oubliez pas que c'est symbolique pour ...."la liberté d'expression", une valeur que beaucoup de pays sur cette terre apprécient et veulent
Je dis "je suis Charlie", pour moi (non politicienne) ça veut dire que je suis solidaire, non pas au peuple français même si je suis pour les valeurs que proclame l'état Français, que je suis solidaire donc avec "la liberté d'expression" !!! Mais pas la liberté d'expression à tout niveau, inciter à la guerre, à la tuerie, au meurtre, au non respect des autres, au racisme, et autres... non, là je ne suis pas pour liberté d'expression. Très compliqué tout ça et qui mérite certes une reflexion au delà seulement la liberté d'expression. Mais une réflexion sur une base humaine et non pas seulement une base française....
enveloppe Lui écrire en privé

"merci pour ce rappel"

Envoyé par minettecherie le 15/01/2017 21:12
A force de questionner la liberté d'expression, on laisse à ces détraqués l'occasion de provoquer des fêlures dans l'esprit du citoyen.

Non, il n'y a pas d'autre limite que celle de la loi. Et chacun en récolte d'ailleurs pour son grade, c'est le principe de la satire, de l'humour, etc.

Et la culture de la France, c'est cela aussi, ce droit inaliénable à la liberté d'expression, dans le respect des règles fondamentales (listées par notre Ronde-de-Jour).

Minette, grosse et alors? ah, aussi face de craie et blonde inside. Voilà, tout est dit !
enveloppe Lui écrire en privé

"chouette débat "

Envoyé par Grandidou25 le 15/01/2017 10:15
Juste un détail que je trouve choquant sur ce post et ailleurs : il devrait être INTERDIT de dire ou d'écrire le nom de ces tueurs .

C'est la postérité et la reconnaissance ( historique ? ) que recherchent tous ces groupes de fanatiques qui les emploient .

Dites le tueur de Toulouse et vous saurez malheureusement de qui on parle .

Les médias nous ont bombardé de tous ces noms et surtout des photos de ces abrutis , ça devraient être amendable déjà pour le respect des famille en deuil .
enveloppe Lui écrire en privé

"##"

Envoyé par nolan34 le 15/01/2017 10:34
Oui mais nous avons tous besoin de savoir et de poser un visage sur les agresseurs .
C'est parfois trop répétitif , c'est surtout pour ne pas oublier ,
C'est pour dire aussi , regardez ce ou ces minables assassins ils son en prison ou ils sont mort , une sorte de soulagement , même si pour certaines familles éprouvent du mal ou de la haine ou interrogations envers ces personnes .
enveloppe Lui écrire en privé

"la bonne blague .... "

Envoyé par Grandidou25 le 15/01/2017 11:34
.... en prison !

Si encore ils étaient traités comme les Dalton : avec un boulet au pied et à taper de la masse toute la journée sur un caillou !

La prison en France ? les gars ont + de droits que certains salariés . Ils ont même le droit de choisir leur menu de réveillon . Pffff
enveloppe Lui écrire en privé

"##"

Envoyé par nolan34 le 15/01/2017 13:35
Peut être ils ont certains droits , mais prisonnier comme des hamsters ,
Par contre les crimes devrait être proportionné à leurs délits et pas seulement logé à la même enseigne . Rétablir les travaux forcés par exemple .
Nous ne sommes plus comme avant les années ou c'était du forçat jusqu'à épuisement .
Donc les petits délits , on les enferment et les plus grave, les faire travailler .
enveloppe Lui écrire en privé
 
creer un compte